Ne hurle pas avec la meute…

Hier nous étions à la cérémonie de remise des prix du concours Non Harcèlement avec Ministre de l’Éducation nationale… Concours auquel nous avons participé pour la 1ère fois, et premier projet qui sortait de notre zone de confort. Pour cette première, nous avons remporté le 1er prix national dans la catégorie affiche pour le cycle 3. Eh oui nous ne faisons pas les choses à moitié ! Si vous voulez comprendre la génèse de cette collaboration avec Mme Lemaire et sa classe ainsi que notre engagement vous pouvez lire ou relire l’article de Mme Lemaire : LRT s’engage contre le harcèlement

Voici le discours d’Audrey (notre petit chaperon rouge)  lors de la remise du prix :

 

Mesdames et Messieurs,
Je m’appelle Audrey et je suis honorée de prendre aujourd’hui la parole au nom de tous mes camarades de l’école Jean de La Fontaine de Neuilly-sur-Marne.
Cette année nous nous sommes engagés dans la lutte contre le harcèlement à l’école mais aussi contre toutes formes de violence en milieu scolaire.
Nous sommes conscients des problèmes dont peuvent souffrir chaque élève dans l’école et dans notre quartier. Nous les avons subis ou nous les avons commis : des moqueries, des coups portés sans raison… autant de blessures de notre enfance.
En fait, je crois que nous nous étions presque résignés et puis un jour la parole s’est libérée, Mme Gérard de la Réserve citoyenne a mené un débat au sein de notre classe où chacun a pu s’exprimer, raconter des expériences vécues.
La journée de lutte contre le harcèlement fut un moment fort de notre réflexion et la classe a ensuite décidé de participer au concours Non au harcèlement.
Nous avons pu compter sur Agy et Aurélie de l’association La Rue Tourne, elles ont mis leurs compétences au service de notre cause. Grâce à elles, nous nous sommes rendus compte qu’il existe des points communs entre la violence de la rue et la violence scolaire comme l’isolement des personnes sans-abri et l’isolement de l’enfant harcelé.
Ce que nous avons compris à travers cette expérience, c’est la nécessaire solidarité dont nous devons faire preuve les uns envers les autres. Il suffit parfois de tendre la main à un camarade pour faire taire la violence, rompre l’isolement.
Sur notre affiche vous voyez donc des harceleurs avec des masques car ils agissent toujours en bande, « en meute » comme des loups, le harcelé est isolé et faible, comme le Petit chaperon rouge dans le conte de Perrault.
Une enfant tend la main à l’enfant harcelé.
Nous voulons croire que l’homme n’est pas un loup pour l’homme mais un frère. Enfin, nous avons placé en arrière-plan les symboles Républicains afin de rappeler les exigences de l’école Républicaine qui s’appuie sur la devise : Liberté-Egalité- Fraternité.
Mesdames et messieurs, au nom de tous, je vous remercie.