Né.s deux fois

Né.s deux fois” est un projet fou qui prend racine en Juillet 2017. Il y a plus d’un an maintenant que nous sommes sur le pont avec Mme Lemaire, Aurélie, et l’ensemble des Tirailleurs sénégalais du foyer de Bondy. Un an et demi de rencontres, de réunions, de cérémonies officielles, de longues séances travail pour narrer la vie de ces héros de la nation.

Né.s deux fois” est bien plus qu’une simple exposition de portraits de Tirailleurs. Cette exposition retrace des parcours de vie et a pour vocation de transmettre aux jeunes générations des valeurs qui tiennent à coeur aux Tirailleurs.

Les Tirailleurs sénégalais ont combattu dans l’armée française au cours des principaux conflits du XXe siècle, Première et Seconde Guerre mondiale, guerre d’Indochine, guerre d’Algérie. Souvent l’engagement a été familial, les grands-pères ont fait 14-18, les pères 39-45, les hommes dont nous retraçons les parcours ont majoritairement participé à la guerre d’Algérie, certains à la guerre d’Indochine. Tous sont les porteurs d’une mémoire et surtout de valeurs républicaines qui méritent d’être honorées.

À travers ces rencontres, nous avons souhaité mettre en relation l’histoire de France et le rôle primordial joué par ces hommes venus en particulier d’Afrique pour permettre aux générations actuelles de mieux connaître une partie de leur histoire.

Notre message se veut délibérément intergénérationnel et nous voulons offrir une ode à la paix, respectueuse de l’engagement de chacun et dans un souci de sincère reconnaissance.

Les Tirailleurs sénégalais présentent leur parcours avec une intensité et une bienveillance si particulière qu’à leur contact ou simplement à la lecture de leur parcours de vie, on ressent chacune des émotions qu’ils ont pu ressentir sur le front De la force de la camaraderie, au sentiment d’appartenance à la patrie française.

Leur mémoire est impressionnante. Leur vécu l’est tout autant. Et leur envie de transmettre tout ceci est très puissante. Et c’est en partie pour ces raisons que nous avons tant travailler pour leur rendre hommage en transmettant ce qui nous a bercé pendant cette année et demi le plus fidèlement au travers de cette exposition. Notre exposition.

Notre ambition ? Celle de l’éducation des petits et grands. Rendre mobile cette exposition pour qu’elle soit vue du plus grand nombre : au sein de préfectures, mairies, écoles… Afin que chacun puisse se souvenir. C’est ce qu’on appelle aussi le devoir de mémoire.